Espace membre : si vous êtes adhérent de la section de la Drôme, vous pouvez   vous connecter
Section de la Drôme

Le Général d'armée (2s) Bertrand RACT MADOUX Président d'honneur du comité de Valence

19 janvier 2020

Lors de sa séance du 20 janvier 2020, le Conseil d’Administration de la SMLH a nommé le général d’armée (2s) Bertrand RACT MADOUX Président d’honneur du comité de Valence.

 

Le général d'armée RACT MADOUX possède un attachement très fort avec le département de la Drôme et la ville de Valence.

S’il a en effet commandé le premier régiment de Spahis de 1995 à 1997, son père était membre du maquis « Pierre » dans la Drôme, commandé par le Lieutenant Challan Belval, qui a libéré Valence le 31 août 1944 et s’est ensuite intégré au 5ème régiment de Dragons.

Ancien chef d’état-major de l’armée de Terre, puis gouverneur des Invalides, et chargé à ce titre de la protection et du suivi des grands blessés et invalides de guerre, des pensionnaires de tous âges accueillis à vie aux Invalides, le général d’armée Bertrand RACT MADOUX est aujourd’hui en deuxième section.

Issu d’une famille d’origine savoyarde à forte tradition militaire, il est né le 9 février 1953 à Saumur. Saint-Cyrien de la promotion 1972-74, il choisit l'arme blindée et cavalerie et poursuit sa formation à Saumur. Il sert ensuite successivement en régiment et en état-major, dans une très grande variété de spécialités.

Il est lieutenant de Hussards en Alsace, puis capitaine d’un Escadron d’éclairage stationné en Allemagne (Saint-Wendel en Saar, 1981-1984) ; ces deux missions relevant du domaine de la reconnaissance. Il est ensuite formateur d’élève-officier de réserve, puis sert en état-major comme responsable du budget et des études logistiques. En sortant de l’Ecole de guerre, il sert comme commandant en second au 2ème Régiment de Chasseurs à Verdun et est engagé en opération au début de la crise en ex-Yougoslavie durant l’hiver 1991-1992.

De 1992 à 1995, il sert au sein du Bureau Etudes de l’état-major de l’Armée de Terre à Paris et est responsable notamment de la guerre optronique et du programme de blindé franco-allemand en coopération VBM-GTK, qui lui vaudra de nombreuses réunions de travail en Allemagne et à l’OTAN.

En juillet 1995, il prend le commandement du 1er régiment de Spahis à Valence avant d'être promu colonel le 1er octobre suivant. De février à juin 1996, il commande en opération le bataillon d'infanterie n° 2 de l'IFOR dans la région de Sarajevo en ex-Yougoslavie.

A l'issue de ce commandement, en 1997, et du fait du lancement de la professionnalisation de l’armée française, il est choisi comme responsable du recrutement pour l’Ile de France et l’outre-mer.

Auditeur au Centre des hautes études militaires et stagiaire à l'Institut des hautes études de défense nationale en septembre 1999, il devient, à l'été 2000, adjoint au chef du bureau "Etudes et Stratégie militaire" de l'état-major des armées à Paris. Il est à ce titre le rédacteur du chef d’état-major des Armées.

En août 2002, il prend la tête de la 2ème brigade blindée à Orléans et est nommé général de brigade le 1er septembre de la même année.

Avec sa brigade, il participe d'octobre 2003 à février 2004 à l'opération Licorne en Côte d'Ivoire en qualité de commandant tactique des forces françaises.

Le 1er septembre 2004, il retrouve l'état-major des Armées à Paris où il se voit confier les fonctions d'adjoint au major général et celles de chef de la division "études, stratégie militaire générale et pilotage".

Il est promu général de division le 1er juin 2005.

Elevé au rang et appellation de général de corps d’armée le 1er septembre 2007, il occupe durant quatre ans le poste de directeur de cabinet du directeur général de la sécurité extérieure (DGSE). A ce poste de N°2 de ce grand service, il se trouve directement impliqué dans le suivi des crises dans le monde, des prises d’otages et de la lutte contre le terrorisme djihadiste.

Le général de corps d’armée Ract Madoux est élevé au rang de général d’armée et nommé chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT) à compter du 1er septembre 2011.

Durant son mandat, marqué par de nombreuses missions sur les théâtres d’opérations (Afghanistan, Sahel, RCA, Liban, etc.) il veillera à préserver au mieux les capacités militaires et les ressources humaines d’une armée de Terre en tout point exemplaire, malgré un taux d’engagement élevé et une contrainte budgétaire constante. A ce poste, il mènera une action volontariste pour inciter ses collègues européens à une coopération active qu’il entretiendra par des relations étroites, en priorité avec ses homologues britannique et allemand, ainsi qu’avec les forces américaines (US Army et Marines Corps).

A l’issue de sa mission de CEMAT, il est nommé Gouverneur des Invalides par le Président de la République, le 17 septembre 2014, pour une durée prévue de cinq ans.

Au printemps 2017, il demande au Président de la République de bien vouloir mettre fin à ses fonctions afin de pouvoir se présenter aux élections législatives dans la 1ère circonscription de la Drôme. Il est battu au second tour et s’est depuis fixé dans la Drôme.

Le général d’armée Bertrand RACT MADOUX est grand’officier de la Légion d'honneur, commandeur de l'ordre national du Mérite et décoré de la croix de la valeur militaire. Il est titulaire de nombreuses décorations étrangères.

Il est ingénieur de l’ESM et licencié en administration économique et sociale.

Il est membre de l’Académie d’éducation et d’études

Retour aux articles