Espace membre : si vous êtes adhérent de la section de la Drôme, vous pouvez   vous connecter
Section de la Drôme

Inauguration de la rue Willy CHAVE à Valence

15 septembre 2017

Le 16 septembre 2017, le maire de Valence, Nicolas DARAGON, vice-président de région, accompagné de Madame Natacha CHAVE et sa famille, ont inauguré la "Rue Willy CHAVE", à proximité des rues Georges BIZET et d'Asti, à Valence-le-Haut.

Outre Madame Marlène MOURIER, maire de Bourg lès Valence, qui avait tenu à être présente, cette cérémonie s'est déroulée en présence de plusieurs porte-drapeaux et de nombreux membres d'associations patriotiques et d'anciens combattants, dont Daniel CUOQ, président de la fédération des FFI de la Drôme, Yves GUILLOUD, président du Souvenir Français de Bourg lès Valence.

La Section SMLH de la Drôme était représentée par plusieurs personnalités, dont le président de section, le général Denis SERPOLLET, le général MAZARS de MAZARIN, le colonel Pierre VIGER, conseiller municipal pour les Affaires patriotiques, le colonel René MOREAU, président du comité SMLH de Romans-Vercors et président de l'amicale des anciens du 75°RI, le médecin-général BIARD, vice-président du comité SMLH de Montélimar, ainsi que le docteur Edouard TOROSSIAN, représentant le colonel Michel PERROUX, président du comité SMLH de Valence.

Cette inauguration faisait suite à une demande, formulée par la section SMLH de la Drôme, pour honorer la mémoire du Colonel Willy CHAVE, Grand officier de la Légion d'Honneur, ancien Résistant et militaire de carrière, décédé en 2010.

Engagé dans la Résistance, en février 1943, à l'âge de 17 ans, au sein du corps franc René LADET, Willy CHAVE dit « Georges », son nom de guerre, participera notamment à une quarantaine de sabotages de voies ferrées, à la destruction de matériels utilisés par l'occupant et surtout, au déraillement de trois trains de permissionnaires allemands transportant des soldats et du matériel de guerre.

Puis, vinrent les combats de la Libération où, à partir du 6 juin 1944, le corps franc LADET fut rattaché au régiment des FFI de la Drôme. Willy CHAVE est nommé chef de la 1°section avec le grade de sous-lieutenant FFI. Installée au plateau Marquet à Combovin, la section du sous-lieutenant CHAVE participe à de nombreux combats et, notamment, au sein de la compagnie KIRSCH, à la Libération de Valence le 31 août. Après la Libération, la compagnie est intégrée au régiment de la Drôme, puis ensuite au 159e RIA, participant aux opérations sur le front des Alpes, notamment en Maurienne et en Alsace... Le 8 mai 1945, jour de la victoire, trouvera les volontaires Drômois du 15.9 à Suze, dans le Val d’Aoste en Italie, et Willy CHAVE connaîtra, ultime récompense, l'occupation de l’Autriche jusqu’en 1946.

Commence alors pour Willy CHAVE une deuxième période de sa vie, celle de soldat de métier au service de son pays. Devenu sous-lieutenant d'active, il effectue deux séjours en Indochine de 30 mois entre 1947 et 1954. Outre une blessure, il y obtient six citations avec attribution de la croix de guerre TOE, dont l’une à l’ordre de l’armée qui lui vaut d’être nommé, le 16 mai 1954, sur le terrain et au feu, Chevalier de la Légion d’honneur à 29 ans.

Rentré d’Indochine en 1954, Willy CHAVE reprend du service dès 1956 en Algérie jusqu’en 1963, pour deux séjours de 30 et 32 mois, au sein du 17ème Bataillon de Tirailleurs Algériens, puis du 1° Régiment de Tirailleurs Algériens. A la tête de sa compagnie, il y obtient, là encore, quatre citations avec attribution de la croix de la Valeur Militaire et est marqué une nouvelle fois par une blessure.

A nouveau en métropole, il est d’abord  affecté en 1964 à l'Etat-major de la Subdivision de la Drôme. Puis, en 1966, il est désigné pour former le 75ème Bataillon d'Infanterie à la Caserne Baquet à Valence, qui deviendra le 75°RI,  et dont le drapeau de l’amicale des anciens de ce régiment historique de la Drôme, ainsi que plusieurs de ses membres, sont présents aujourd'hui.

Dernière ligne droite de sa vie militaire, le colonel Willy CHAVE sert à l'Etat-major de la  51°Division Militaire, à Lyon, comme chef du 3ème Bureau de 1968 à 1974, puis prend une retraite anticipée, en 1974, avec la satisfaction du devoir accompli sanctionné par la cravate de Commandeur de la Légion d’honneur, 13 Citations, trois croix de guerre, de nombreuses autres décorations et deux blessures au combat.En novembre 2008, la Nation a reconnu l’ensemble de ses mérites et lui a rendu un hommage officiel en l'élevant à la dignité de Grand Officier de la Légion d'Honneur. Il a été décoré par le président de la République dans la cour d’honneur des Invalides.

Le colonel Willy CHAVE va en outre présider pendant près de trente années, jusqu’en 2006, la Section de la Drôme de  la  SOCIETE d'ENTRAIDE DES MEMBRES de la LEGION D’HONNEUR. Devenu président honoraire, il restera très attaché à cette institution.

Une telle carrière au service de la France méritait bien que la mémoire du colonel Willy CHAVE soit pérennisée.

 

 

PS  : Plusieurs photos proviennent de "crédit photos Dominique Guilloud-Tanis Souvenir Français". Merci !

Retour aux articles