Espace membre : si vous êtes adhérent de la section de la Drôme, vous pouvez   vous connecter
Section de la Drôme

12 juillet 1944 EMBUSCADE DU CREUX DE LA THINE

11 juillet 2019

Le 12 juillet 1944, l'équipe du Sous-lieutenant Marius VIBOUD quitta le camp MABBOUX. Dans le but de stopper, ou tout au moins de ralentir l'acheminement des renforts ennemis, elle avait pour mission de détruire, à l'explosif, un ponceau de voie ferrée au nord d'Andancette. A 19H00 la mission était accomplie. Sur le chemin du retour, à la hauteur du Creux de la Thine, sur la RN7, ce fut la tragédie. Une traction avant Citroën, avec trois miliciens à bord, se mit brutalement en travers de la route, bloquant la Peugeot 402 des maquisards. Les miliciens ouvrirent le feu sur la 402. Le Sous-lieutenant Marius VIBOUD tomba, mortellement atteint, au bord de la route. Roger CORNIDAS, tué lui aussi, gisait sur le siège arrière. Touché à la tête par plusieurs balles, le Caporal Georges GOUILLARD s'affaissa à l'arrière du véhicule, laissé pour mort. Messieurs POLLET et Henri SOUVIGNÉ furent blessés. Henri SOUVIGNÉ, blessé à la cuisse et à l'épaule, put, en rampant, se positionner dans un emplacement de tir. Ouvrant le feu avec son fusil mitrailleur, Il permit, grâce à la précision de son tir, le repli de son camarade. Profitant d'une seconde d'accalmie, malgré leurs blessures, ils réussirent, en se traînant, à se réfugier dans les dépendances d'une maison proche. Les blessés reçurent alors les soins du Dr GUY appelé par Mme BARRIER. Mme JOUD les veilla toute la nuit avant qu'une équipe du maquis de St Christophe et Le Laris les récupéra.

Georges COUILLARD avait reçu la Légion d'Honneur et Henri SOUVIGNÉ la Médaille Militaire.

Retour aux articles