Espace membre : si vous êtes adhérent de la section de la Drôme, vous pouvez   vous connecter
Section de la Drôme

74 éme anniversaire des fusillés d'Allan

30 mars 2018

Ce Samedi 31 mars 2018, sous un soleil bienveillant, a eu lieu à ALLAN la cérémonie commémorant  le 74ème Anniversaire du sacrifice de jeunes résistants pour la défense de la FRANCE et de la LIBERTE.

Etaient présents, lors de cette cérémonie, notre Président, le Général Alain ROCHE, l'Amiral Eric SCHERER, le Colonel Jean Claude BERTRAND, les deux porte-drapeaux, Monsieur Guy LORRAIN et Monsieur Jean-Claude LAUNAY.

Etaient également présents:

Madame Christine BONNARD, Sous-préfète de Nyons.

Monsieur Laurent LANFRAY, Vice-président du Conseil départemental,

Monsieur Franck REYNIER, Président de Montélimar-Agglomération,

Monsieur Claude BOURRY, Président des Associations patriotiques.

 

Cette cérémonie s'est déroulée en trois étapes, la première devant la plaque où sont notés les noms de ces martyrs, la seconde devant le monument en la mémoire de neuf soldats américains de la 3ème Division d'infanterie, morts pendant les combats d'Allan, la 3ème au cimetière du village.

Elle a débuté par une allocution de Monsieur Philippe TILLARD, président des anciens combattants d'ALLAN, rappelant le déroulement des évènements.

Vint ensuite l'intervention de Monsieur le Maire, Yves COURBIS que nous reproduisons ci-dessous.

Mesdames et Messieurs, Chers concitoyens,

Avec Philippe Tillard Président nous avons la faveur de vous accueillir et nous tenons sincèrement à vous remercier.

Votre fidélité fait honneur à cette commémoration, à ce rendez-vous annuel qui nous invite par le rassemblement au recueillement.

Au travers du récit funeste des dernières heures de vie de ces 10 combattants tombés à Allan c'est tout un passage de l'histoire de notre France ensanglantée que nous revivons. Ces passages cauchemardesques qui font frissonner.

74 ans après, au-delà de cette commémoration, nous sommes invités à diffuser les mots justes pour transmettre avec fidélité aux jeunes générations les valeurs d'exemplarité et de courage.

D'espérance aussi, comme avait su le faire le Général de Gaulle créant ce souffle de révolte, de solidarité rassemblant dans un même élan toutes les es sociales, toutes les diversités politiques et religieuses.

A ces combattants, nous devons la fierté et l'honneur de pouvoir porter haut les couleurs de notre drapeau.

Cet honneur, cette liberté chèrement gagnée, appréciée au quotidien réveille ces repères historiques qui ont vu germer le fanatisme, le mépris de la personne humaine.

Cette barbarie, l'actualité nous démontre, hélas,  qu'elle est encore bien présente et toujours aussi cruelle.

Les évènements dramatiques qui viennent d'endeuiller des familles, notre pays avec une brutalité, une soudaineté, une injustice inacceptable démontrent la fragilité de nos sociétés face au fanatisme.

Plus que jamais notre engagement commun, notre unité pour rendre hommage doit se traduire aussi au quotidien par des discours d'éveil des consciences citoyennes  contre toutes les formes de haine et toutes les violences.

Notre jeunesse est fragile d'évidence parce qu'elle n'a pas vécu le passé, parce qu'elle redoute l'avenir, aussi et surtout parce qu'elle peut être manipulée.

Alors nous portons cette responsabilité de l'accompagner, de l'éveiller.

Chacun de nous fidèle à ses propres valeurs, à son identité, a en lui une part de l'héritage laissé par tous ces combattants : l'honneur, la liberté.

La liberté offerte au prix de sa propre vie, comme a su le faire le Colonel Beltrame dans un élan de bravoure.

C'est ce courage qui témoigne de l'engagement sans limite de vos forces de sécurité. C'est ce courage qui rassure, c'est ce courage qui brise cet ennemi insidieux masqué parmi les nôtres. Cet engagement quotidien est notre rempart ultime.

Nous pouvons être fiers de cultiver cet esprit de résistance, de l'animer, de le transmettre comme ce jour.

Notre cohésion ravive la foi en un avenir préservé pour faire honneur à toutes ces vies de héros sacrifiées sur nos terres devant ce mur, devant la stèle des Américains et au-delà de nos frontières.

« Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre » disait Winston Churchill »

Que vive notre République et ses valeurs de Liberté, d'Egalité, de Fraternité et de Laïcité 

 

Madame Christine BONNARD,  sous préfète de Nyons a ensuite pris la parole avant le chant de la Marseillaise interprété par la chorale du village  repris par l'ensemble des participants.

Allanaises, Allanais,

Françaises, français,

Souvenez-vous !

Quelques photos de la cérémonie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour aux articles