Espace membre : si vous êtes adhérent de la section de la Drôme, vous pouvez   vous connecter
Section de la Drôme

74eme anniversaire de la libération de Pierrelatte

25 août 2017

PIERRELATTE et la 2eme GUERRE MONDIALE

 

Le 26 août 2017 , trois évènements consécutifs se sont déroulés dans notre cité de PIERRELATTE, pour commémorer la fin de la guerre 39/45 :  une cérémonie en souvenir de la libération de Pierrelatte par les troupes américaines à la stèle sculptée par un Pierrelattin, puis  une exposition richement documentée à la mairie sur les libérateurs 1944-1945 et enfin  une cérémonie à la gare pour le passage et mitraillage du train fantôme.

Il y a 73 ans, la ville était libérée.

Dans la nuit du 14 au 15 aout 1944 les éléments de la 1ere armée Française du général De Lattre de Tassigny et de la 7eme division Américaine du général Patch  débarquent sur les côtes de Provence. En remontant la vallée de Rhône et les routes alpines, ils  repoussent les armées allemandes vers le nord.

Entre le 20 et le 26 août, la ville   assiste à la retraite allemande par convois motorisés voire à bicyclettes ou à pied. Le 26, le poste de commandement général de la méditerranée s’y   installe pendant 24 heures.

Le dimanche 27 août les soldats et blindés américains de la 3eme division d’infanterie libèrent la ville sans combat,  les allemands ayant quitté celle-ci la nuit précédente. Une page de l’histoire de Pierrelatte vient  ainsi de se terminer.

Pour commémorer ce 73eme anniversaire,  une cérémonie a été organisée ce samedi 26 août devant la stèle située au début de l’avenue du Général De GAULLE. Ce monument a été sculpté par un Pierrelattin, monsieur Gilles NAVARRO,  malheureusement décédé il y a quelques mois.

Le lieutenant-colonel  Tim STOY et la capitaine Monica STOY représentaient les autorités américaines et ses vétérans. La table de « l’impossible oubli » marquant le non-retour des combattants dans leurs foyers avait  été dressée préalablement près de la stèle : la signification de cette démarche et les  symboles installés  sur ce petit meubles ont été commentés par la capitaine Monica STOY.

Pour clore la cérémonie   cinq gerbes ont été déposées : la première  par le lieutenant-colonel Marcel SIRDEY président  du comité de la Légion d’ Honneur de PIERRELATTE, qui était entouré par l’ensemble des membres du bureau et de Madame POULET.

 

 

EXPOSITION sur le thème : NOS LIBERATEURS 1944-1945 

 

Dans le cadre du 73eme anniversaire de la libération de Pierrelatte par les troupes américaines en août 1944, l’association numismatique et d’histoire dirigée par Philippe EZAN aidée par la municipalité et les anciens combattants de Pierrelatte a organisé une exposition en mairie. Elle a retracé  le parcours des armées françaises pendant la 2eme guerre mondiale à travers l’action de trois militaires : les maréchaux JUIN, LECLERC et De LATTRE de TASSIGNY.

Cette exposition rassemblait des panneaux, affiches ainsi que des objets et archives d’époque avec comme particularité le suivi de vie pour ces trois maréchaux au cours de leurs carrières militaires.

Alain GALLU, maire de Pierrelatte et Philippe EZAN ont particulièrement remercié tous les passionnés d’histoire locaux pour l’aide apportée,  ils ont tous deux insisté sur le fait que cette exposition était importante par son devoir de mémoire et sa transmission aux générations futures.

Le comité de la Légion d’Honneur de Pierrelatte était représenté au vernissage par son président, le lieutenant-colonel SIRDEY accompagné du drapeau du comité.

 

 

 

PASSAGE ET MITRAILLAGE DU TRAIN FANTOME

 

Toujours dans le cadre du 73eme anniversaire de la libération de PIERRELATTE, avait lieu la cérémonie pour ne pas oublier le passage et mitraillage du  « train fantôme » en gare de Pierrelatte.

Dans la matinée du 19 aout 1944, Pierrelatte allait vivre une page tragique de la seconde guerre mondiale. Ce fameux train fantôme s’est arrêté en gare de Pierrelatte et les alliés croyant que c’était un train ordinaire des troupes allemandes, ont mitraillé celui-ci, sans savoir que ce train contenait en réalité environ 700 hommes et femmes pratiquement tous des déportés et résistants venus de la région de Toulouse.

Dans les wagons bien sûr il y eu des blessés et des morts. Les allemands les remirent dans le train qui reparti pour Montélimar où les blessés furent remis à la Croix Rouge et les morts aux autorités civiles.

Puis le train repris sa route jusqu’à DACHAU où il y arriva le 28 aout 1944.

Le docteur Gustave JAUME et son épouse ont caché soigné et sauvé  Raphaël JIMENA qui échappa ainsi à une triste fin.

La cérémonie s’est déroulée devant la gare en présence en particulier de l’association des amis du train fantôme qui a écrit un livre sur ce sujet en retraçant tout le parcours de ce train depuis Toulouse pour remonter à ANGOULEME revenir à Toulouse pour aller à DACHAU en passant par la vallée du Rhône.

Assistaient à cette cérémonie les autorités civiles, les représentants des associations patriotiques. Le comité de la Légion d’Honneur de Pierrelatte et son drapeau y participaient.

 

 

 

Retour aux articles